5 clés pour dépasser ses peurs

Mis à jour : févr. 18

Cette semaine, j’abordais le thème des peurs sur mes réseaux sociaux et c’est aussi le thème d’un atelier que je propose le deuxième dimanche du mois, le 14 février. On parlera de ces peurs qui nous bloquent, qui nous freinent et qui nous empêchent d'avancer vers la vie que l’on veut avoir. D’autres peuvent être de réelles phobies.😨


Comme la peur des araignées🕷️

Peur du dentiste🦷 Peur du noir🌃

Peur de mourir☠️

Peur d’être enfermé🚪


Puis il y a ces autres peurs liées à toi comme :

Peur de l’échec 👎

Peur de souffrir🤕

Peur de se lancer dans un projet🙅‍♀️

Peur de la solitude🏝️

Peur de s’engager💍

Peur du regard des autres👀

Peur de ne pas plaire 💔


Je te propose 5 clés pour mettre en lumière une peur et te permettre de la dépasser. Pour ma part, j’ai peur de l’échec. Cette peur a été tellement présente que je m’empêchais de faire les choses qui me tenaient tellement à cœur.

J’avais tellement peur d’échouer que je ne faisais rien, je ne prenais aucun risque qui aurait pu potentiellement me faire échouer. Par exemple, quand j’étais comédienne, l’idée de passer un casting et d’avoir un refus me hantait, donc je ne postulais qu’à des choses ou j’étais quasi sûre d’être prise. Puis, la peur de l’échec s’est accentuée au moment où je me suis mise à mon compte fin 2019. J’avais tellement peur que le coaching ne marche pas, que ce soient de belles désillusions que de croire que l’on pouvait en vivre... J’ai appris à me lancer, à écouter au fond de mon cœur ce que je voulais profondément, et j’ai réussi à la vaincre.

Mais honnêtement, ce n’est pas tous les jours facile. Car en plus de coacher, j’apprends tout un tas d’autres choses notamment en marketing, en communication, je me forme en permanence, je bosse 14h par jour parce que j’ai énormément à apprendre dans mon métier. C’est sans fin, mais aujourd’hui j’ai travaillé sur moi, j’ai appris à surpasser cette peur et à la voir comme une chose positive : si je n’avais pas peur, alors je prendrais des risques beaucoup plus gros qui me mettraient en danger. Donc la peur est utile, car elle nous permet de réfléchir et de se poser les bonnes questions. Mais attention à ce qu’elle ne prenne pas le dessus sur ta vie, tes envies, tes objectifs et tes rêves !

Nous sommes tous amenés, à un moment ou à un autre de nos vies, à rencontrer la peur.

Voici 5 clés qui t’aideront à y voir plus clair :

  1. Demande-toi quelle est aujourd’hui la plus grande peur qui t’empêche d’avancer ? Puis quelles sont toutes les angoisses que tu peux avoir ? Liste-les. Mettre des mots dessus, le dire à voix haute et les écrire vont t’aider à localiser exactement ce que tu redoutes le plus, puis demande toi d’où cela vient.


  1. Apprends à l’écouter : où cette peur se situe-t-elle ? - demande toi : quelle émotion ressens-tu associée à cette peur ? - dans le corps, à quel endroit précisément peux-tu la ressentir ? Quelle réaction physique as-tu en y pensant ?

Assieds-toi tranquillement avec ta peur et découvre ce qu’elle est entrain de te dire.

Apprends simplement à reconnaître la peur et remercie la pour le message qu’elle te délivre.


  1. Prends conscience que la peur est un cadeau. La peur est une émotion universelle. Elle nous permet de mettre des limites face aux dangers potentiels quels qu’ils soient. La vie nous donne des occasions de voir la peur comme l’instrument de prises de conscience importantes.


  1. Décide de l’identité et des actions que tu veux adopter dans une situation effrayante. Sois créatif plutôt que réactif. Quel choix veux tu entreprendre face à cette peur ? Pour ça, dis-toi : Ok, là j’ai peur, là j’angoisse, si je ne fais rien pour dépasser cet état qu’est-ce qui va se passer ? Si je dépasse cette peur comment vais-je me sentir ? La peur est un outil qui s’assurera probablement (et à plusieurs reprises) de la fermeté de ta résolution et de ton aptitude à effectuer encore et toujours le même choix malgré elle. C’est ici que le courage requis pour agir malgré la peur prend tout son sens.

  2. Pratique la compassion et l’ouverture d’esprit. Sois plein de compassion et de patience à ton égard. Reste ouvert à l’expérience effrayante. Demande-toi : quelle prise de conscience as-tu par rapport à cette peur, qu’est-ce que tu ferais intuitivement si tu n’avais pas cette peur ?


C'est la seule façon de faire le tour d’un problème est de le traverser. Garder un œil sur ton objectif permet à ton expérience de la peur de rester dynamique et d’évoluer, plutôt que de t'enliser.


N’oublie pas que c’est toi seul qui a la clé pour révéler pleinement qui tu es et révéler pleinement ton potentiel.


Je te souhaite une merveilleuse fin de semaine


Fanny






FANNY LESPRIT

©2019 by fannylesprit.

  • Facebook Social Icône
  • Icône social Instagram
  • Pinterest
  • LinkedIn Social Icône
  • Twitter Icône sociale
  • Icône sociale YouTube